Sakura Kensha

Sakura Kensha, qui signifie le Chenil de la fleur de cerisier (oui, c’est poétique et très approprié pour une race japonaise), est l’élevage d’où vient Neiji.

J’ai découvert cet élevage en me renseignant sur internet sur le Shiba Inu. Cela faisait plusieurs années que je cherchais, régulièrement, de nouvelles informations sur des blogs ou des vidéos. Je suis tombée sur ce reportage de France 3 à propos du Shiba, et j’ai ensuite commencé à me renseigner sur l’élevage.

Je suis rapidement allée faire un tour sur le site de l’élevage, tenu par Audrey Bonnigal, avec des chiens qui m’ont immédiatement tapé dans l’œil. Nous n’étions cependant à l’époque pas à la recherche active d’un chien, donc j’ai un peu laissé coulé, tout en continuant à me renseigner sur la race et sur l’éducation canine.

Puis vint la fin d’année 2016 / début 2017. Nous étions rentrés en France et prêts à avoir une petite boule de poils chez nous. Après de longues recherches, j’ai pris mon courage à deux mains et ai finalement contacté Audrey, l’éleveuse. C’est avec beaucoup de gentillesse qu’elle nous a accueilli courant février dans son élevage, situé près de Saint Quentin, lors d’une journée “découverte” avec quelques personnes.

La rencontre avec ses chiens a vraiment été l’élément déclencheur. Tous semblaient adorables, certains plus ou moins curieux ou proches des visiteurs. Aucun chien ne semblait prostré dans son coin ou mal à l’aise. Les installations sont grandes, et les chiens y sont bien traités. Ils ont de la place pour courir, se défouler, mais aussi pour s’abriter et se reposer, en extérieur ou à l’abris. Autant dire que nous avons tous les 2 été conquis instantanément par ses shibas, tous plus beaux les uns que les autres, avec leurs yeux éveillés et leurs oreilles pointées vers les visiteurs.

Mes peurs de ne pas savoir correctement m’occuper d’un chiot, de ne pas savoir gérer son éducation ou de ne pas savoir répondre à ses besoins ne s’étaient bien évidemment pas envolées. Cependant, Audrey a su nous rassurer, et ses chiens aussi. Il me semble primordial de visiter un élevage et de rencontrer les chiens et l’éleveur avant de passer à l’acte, tout comme je visiterai un refuge le jour où j’adopterai en refuge, pour faire connaissance avec les chiens et leur environnement (humain comme matériel).
Nous avons rapidement pris la décision de prendre notre petit loup chez elle. Au début, nous préférions une femelle. Secrètement je rêvais d’une petite noire et feu, tandis que Kassor préférait les jolis roux. Nous nous sommes donc décidé sur un bébé roux, peu nous importait le sexe.

Quelques mois plus tard, la bonne nouvelle est arrivée : Miley avait mis bas d’une portée de 4 chiots, et l’un des mâles deviendrait notre Neiji. Quel bonheur lorsque nous avons appris la nouvelle. Audrey nous a régulièrement fait parvenir des nouvelles, des photos et des vidéos de la portée et de Neiji. Nous avons également pu aller à l’élevage lorsqu’il avait 1 mois, pour passer un petit moment avec lui et apprendre à le connaître. C’était absolument fabuleux comme sensation. Voir ce tout petit être, encore pataud, et s’imaginer le futur avec lui.

Lorsque nous sommes revenus le 3 octobre pour chercher Neiji, c’était avec une très grande excitation mais aussi une certaine appréhension. Audrey nous a encore une fois rappelé les bases à respecter pour les premiers jours, et nous a également donné un classeur très bien fait, nous récapitulant les informations principales pour l’éducation, la santé, la vie avec notre Loulou – sans compter le kit parfait du chiot heureux, avec plein de jouets et de friandises…
C’est avec le sentiment d’avoir une énorme responsabilité – la vie et le bonheur de ce petit être -, mais également le cœur rempli d’amour et de bonheur, que nous nous sommes dirigés vers notre chez nous.

Depuis, sur le groupe Facebook des heureux propriétaires de l’élevage, nous postons régulièrement des nouvelles de Neiji. Nous avons également des nouvelles de ses frères et de sa sœur, tous aussi adorables que lui, mais aussi des autres chiens et chiots de l’élevage. C’est un espace où nous pouvons échanger sur nos craintes, nos questions, demander de l’aide ou juste partager de jolis photos ou des moments amusants. Je tiens d’ailleurs à remercier Audrey pour l’excellent travail qu’elle fait, tant dans sa sélection des chiens, la tenue de son élevage, l’amour qu’elle porte à ses animaux, mais aussi la relation qu’elle a avec les (futurs) propriétaires. Elle est de plus en plus demandée, son élevage devenant plus populaire au fil du temps, mais elle a toujours su être disponible pour nous et tous les propriétaires.

Aller en élevage est parfois un choix jugé comme irresponsable, en raison du grand nombre de chiens déjà disponibles dans les refuges. C’est cependant un choix que nous avons mûrement réfléchi et qui fait écho à de nombreuses raisons, que je développerai dans un prochain article. Cependant je ne regretterai jamais ce choix, et si c’était à refaire, je referai les choses de la même manière. Ce qui ne veut pas dire que je n’adopterai jamais en refuge, bien au contraire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.