2018 : Le Bilan

Quoi de mieux à faire un 31 décembre que de faire le bilan de son année ? Se préparer pour aller faire la fête, peut-être. On verra ça plus tard !

En attendant, c’est l’heure pour moi de faire un (rapide ?) bilan de cette année. Tant sur le point de vue personnel que professionnel, 2018 a été riche en émotions. Je tenais à vous partager quelques moments qui m’ont marquée, m’ont fait réfléchir, grandir, m’ont émue, ou rendue heureuse…

Bilan professionnel

Cette année a été très révélatrice pour moi. J’ai commencé un super boulot, dans une boîte au cadre de travail très agréable.
Je travaille chez ZQSD Productions en tant que chef de projet événementiel. Si vous souhaitez avoir plus de détails à ce sujet, je vous renvoie vers l’article spécifique Mon travail chez ZQSD Productions.
En attendant, cette entreprise m’aura beaucoup apporté et appris. J’ai appris à prendre confiance en moi : un management qui vous pousse vers le haut et vous encourage à donner le maximum, tout en valorisant vos compétences, ça n’a pas de prix.

J’ai compris l’importance de travailler dans un environnement de travail sain. Le plaisir de se donner sans compter, car on sait qu’on aura un retour positif : que ce soit un événement qui se passe bien, le client ou spectateur qui montre sa satisfaction, ou encore une parole bienveillante de la part de collègues du milieu. Mais aussi le plaisir de savoir que l’on est respectée pour ce que l’on fait. Que même si l’événementiel est un milieu très prenant, fatiguant, stressant, c’est un réel plaisir que d’évoluer dans un cadre sain.
J’ai fait la connaissance de nouveaux collègues et appris à en connaître encore davantage d’autres que je connaissais déjà par le passé. J’ai beaucoup observé, analysé, appris auprès d’eux, et je sais que je continuerai à le faire l’année prochaine. Tous ont leur domaine de prédilection, et je suis si heureuse d’être entourée de gens compétents, désireux de faire avancer le milieu de l’esport, toujours volontaires, et surtout respectueux.

J’ai appris que je savais faire beaucoup de choses. J’ai régulièrement eu des problèmes de confiance en moi, mais ces dernières années (après 25 ans, on voit la vie différemment !) m’ont beaucoup aidées à progresser. Avec mon travail en 2018, j’ai encore l’impression d’avoir pris conscience que je suis capable. Que je n’ai pas à me dénigrer, et que je dois croire davantage en moi.
Certes, j’ai encore beaucoup à apprendre. Mais je devrais apprendre tout au long de ma vie, car on ne peut jamais tout savoir et le monde évolue tellement vite qu’il faut constamment remettre en question nos connaissances, nos méthodes, notre façon de penser. Mais savoir que j’ai réussi à participer au succès de certains projets, que j’ai aidé des personnes concrètement et que mon travail soit reconnu par des gens légitimes, cela contribue énormément à ce sentiment de bond en avant que j’ai eu en fin d’année 2018.

Professionnellement, j’ai fait énormément de nouvelles rencontres. Toutes ont été si enrichissantes que ce serait bien trop long de les détailler, mais je pense par exemple à toutes les personnes avec qui j’ai eu l’occasion de travailler sur la Paris Games Week, ou encore les Geek Days de Lille. Que ce soient les joueurs, managers, casters, les techniciens, admins tournois, animateurs, cadreurs, ingénieurs son / lumière, ou encore les chefs de projet et les différents clients avec qui j’ai été amenée à travailler : tous m’ont énormément appris. Chacun m’apporte un nouveau point de vue sur mon métier, et j’apprends encore chaque jour grâce à eux.
Parfois, certaines choses étaient plus compliquées que d’autres à gérer. C’est aussi cela, apprendre. Apprendre à gérer l’échec, à anticiper, à améliorer.

Nul doute que 2019 sera encore plus riche que 2018 du point de vue professionnel. Le milieu évolue tellement vite et nous réserve plein de surprises, que j’ai hâte de découvrir et de partager.

Bilan personnel

Si professionnellement, l’année a été riche, cela a également été le cas sur le plan personnel.

Un nouveau déménagement (ça commence à faire beaucoup ces dernières années), cette fois-ci à Lyon. Au risque d’en faire sourire certains, je n’ai jamais vécu autant au sud !
Pouvoir aller au travail à pieds depuis chez moi est un luxe que je ne pensais pas connaître à Lyon. Et pourtant, 2018 l’a fait !
J’avais la volonté de me poser un peu, mais je sais qu’en 2019 je risque de nouveau de déménager (ou peut-être en 2020). C’est une chose qui m’a un peu déboussolée cette année : commence avoir une stabilité émotionnelle quand on ne sait pas où on habitera ni ce qu’on fera dans quelques mois ? Avec ma situation professionnelle qui se stabilise, j’ai une petite insécurité en moins. L’appartement dans lequel je vis actuellement est génial, bien situé, assez grand. Mais ayant trop bougé ces dernières années, j’ai ce sentiment de ne pas encore pouvoir appeler cet endroit “chez moi”. Pourtant, la famille et les amis ne sont jamais autant venus chez nous que depuis que nous habitons encore plus loin ! Mais c’est toujours le doute de savoir “où est-ce que je serai dans 6 mois ? Dans un an ?” qui me hante.

Le déménagement m’a permis de renouer avec des amis, même si je me suis éloignée d’autres. C’est un aspect qui m’attriste beaucoup en 2018. Je suis d’un naturel très solitaire, et pourtant je me suis sentie très seule cette année. Mes amis de la région parisienne et ma famille me manquent énormément. Difficile de sauter dans la voiture pour aller les voir sur un coup de tête. C’est l’une des choses que j’ai eu le plus de mal à gérer cette année : l’éloignement, la solitude vis-à-vis de mes amis les plus proches et de ma famille.

J’ai cependant eu une année remplie de superbes moments, et retrouver mes amis lorsque je suis en vadrouille partout en France pour le travail n’aura jamais été aussi plaisant. J’ai fait énormément de rencontres professionnelles qui ont abouties ou aboutiront peut-être sur de réelles amitiés, durables. Je l’espère.
J’ai la chance d’avoir un compagnon qui comprend que je sois absente tous les week-ends d’avril et mai, qui comprend que parfois je rentre tard ou que je dois travailler le soir. Il connaît le milieu, il connaît mon métier. Il m’a beaucoup soutenue dans mes (nombreux) moments de doute cette année. Cette année a marqué les 5 ans de notre rencontre, j’ai l’impression que cela fait à peine 1 an tant je n’ai pas vu le temps passer. Nous avons vécu tellement de choses ensemble et sommes devenus tellement plus forts que j’ai l’impression que cela fait 15 ans que nous vivons ensemble.

L’année 2018 a été compliquée par moment, avec notamment notre gros accident de voiture. J’en reste toujours très marquée. Je suis tétanisée en voiture dans certaines situations, je suis parfois complètement en panique. J’ai également été blessée de la part de certaines réactions de “connaissances”, notamment sur les réseaux sociaux. Cela m’a cependant permis de relativiser l’importance de ceux-ci, et ces dernières semaines je les ai grandement négligés – c’était bien mieux sans. Spoiler alert, on devrait tous arrêter les réseaux sociaux.

Je suis néanmoins ravie de pouvoir garder le contact avec ma famille grâce à ces mêmes réseaux sociaux. Pouvoir faire visiter l’appartement en vidéo, envoyer des photos à n’importe quel moment… Cela m’a aidée à surmonter la distance qui me sépare des gens que j’aime.

Enfin, je ne pourrai pas terminer de parler de mon année 2018 sans mentionner mon adorable Neiji. Il est celui qui m’a le plus appris cette année. J’ai réalisé que nous avions tellement d’idées reçues sur les chiens et les animaux, que je ne savais rien avant de vivre avec Neiji. Nous avons fait de superbes rencontres, que ce soit les animaux ou leurs compagnons humains. J’ai hâte de continuer ça l’année prochaine, et d’approfondir encore davantage mes connaissances dans ce domaine.
Je suis fière du chien que Neiji est devenu : sociable, facile à vivre, à emmener partout. Il a une capacité d’adaptation que je n’aurais jamais pu imaginer. Je vais continuer de travailler avec lui pour perfectionner ce que l’on peut perfectionner, apprendre de nouvelles choses, mais surtout continuer à subvenir à ses besoins et ses envies avec plein de balades, de rencontres, et de moments en famille, tous les 3.

Conclusion

2018 a été une année très riche, pas forcément toujours facile. Mais c’est en rencontrant des difficultés qu’on apprend à les surmonter et à en sortir plus fort. J’espère que 2019 me permettra de retrouver plus souvent les gens que j’aime, de passer du temps avec mes amis, et surtout de continuer à apprendre toujours plus.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.